Nous utilisons les cookies afin de vous proposer le meilleur service possible. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

Belote.com - Coinche & Belote

La Belote où vous voulez, quand vous voulez

Belote dans le monde

La Belote dans le monde

Le 22.05.2014 à 10:00 par Serge Capot

Mai 2014 - La belote est Le jeu de cartes le plus populaire de France. Elle aurait été inventée par un mystérieux Monsieur Belot, mais est originaire des Pays-Bas où elle est pratiquée depuis belle lurette sous le nom de Kleverjas.
De nombreux joueurs hexagonaux tapent le carton sous plusieurs déclinaisons de Lille à Marseille depuis presqu’un siècle. Fierté de tout un peuple, la belote se pratique aussi dans de nombreux pays sous différentes formes et appellations.
Le Klaverjas, la plus ancienne version du jeu de plis avec atout, est donc née en Hollande. Cette variante est très pratiquée dans les cafés et les Social Clubs de l’autre pays du fromage. Très proche de la belote hexagonale, son originalité est la possibilité de marquer des points supplémentaires avec des « combinaisons de rencontre » comme le carré qui vaut 100 points ou la séquence de quatre cartes qui vaut 50 points. Du coup, ce n’est  plus à 500 points que la partie s’arrête, mais à 1500 points.
En Suisse, en Autriche et dans le sud de l’Allemagne, on joue au Jass (prononcé Yass) ou au Chibre. Pour faire une partie, il vous faudra un jeu de 36 cartes (du 6 à l’As) et entre deux et six Helvètes. Tout aussi populaire que sa cousine française, on Jass à tout âge et dans tous les cantons suisses. Hormis le nombre de cartes, la grosse différence est la non-obligation de coupe à l’atout et forcément, ça change pas mal de chose. Ce qui ne change pas, c’est l’ambiance et on raconte que certains bistrots suisses n’ont rien à envier à leurs homologues du vieux port.
En Arménie aussi on joue à la Belote, cela s’appelle Bazaar-Belot et c’est la star des jeux de cartes. Un Arménien ne joue pas à la Bazaar-Belot, il la vit. En effet, le jeu est ponctué d’annonces « bruyantes » comme « trèfle 8 » ou « dame carreau ». Pendant une partie, un spectateur Français pourra entendre des sonorités familières comme « terz » (peut-être dérivé de« tierce »), ou « kapuyt ' » (probablement dérivé de « capot »).  Ce rituel n’est rien sans ses spectateurs,  qui aident les participants. Cela créé un joyeux bazar où tout le monde parle et où personne n’écoute !
La belote est très pratiquée en Grèce où elle se nomme Vida, à Chypre on se fait une Pillota, en Bulgarie et en Russie où c’est le Bridge-Belotte. En dehors de l’Europe,  on joue aussi  énormément à la Baloot en Arabie Saoudite ou encore à la Dloute en Corée du Nord.
Les noms changent, mais l’esprit reste. Plus qu’un jeu de cartes la belote est un véritable sport de l’esprit qui demande dans toutes ses variantes de la concentration et de la technique. La belote n’est-elle pas avant tout un moment de rencontre intergénérationnel permettant de retisser du lien social simplement avec un paquet de cartes et de bonne humeur ?


Articles liés

Top 10: Pourquoi la Belote est-elle le meilleur jeu de carte au monde ?

1. La Belote, c'est bon pour les neurones À la Belote, rien ne sert de courir, il faut compter les points. Combien d’atouts sont tombés, combien en...

Lire la suite
Trois raisons qui vous donneront envie de faire une Belote

 1. La Belote, c’est bon pour les neurones Difficile de s’ennuyer à la Belote quand les parties s’enchaînent. Vous aurez de nombreuses situations...

Lire la suite